Près de Saint-Germer-de-Fly, un habitant a des vertiges et tremble depuis l’installation d’un compteur Linky

Pascal Ouallet, habitant de Saint-Pierre-ès-Champs a développé divers symptômes depuis l’installation du compteur Linky. Malgré plusieurs appels à Enedis, son dossier stagne.

… sifflements dans les oreilles, des sensations de brûlures. Des symptômes qui auraient pu faire penser à une otite.

un habitant a des vertiges et tremble depuis l’installation d’un compteur Linky

Pascal Ouallet espère que la situation va se débloquer rapidement. (©L’Eclaireur-La Dépêche)

Cela fait quatre semaines que le quotidien de Pascal Ouallet, habitant de Saint-Pierre-ès-Champs, près de Saint-Germer-de-Fly (Oise) a totalement changé.

Le vendredi 31 juillet, les services d’Enedis viennent installer dans son logement un compteur Linky. Le week-end passe et les premiers symptômes se manifestent.

Il livre :

J’ai commencé à ressentir des sifflements dans les oreilles, des sensations de brûlures. Des symptômes qui auraient pu faire penser à une otite. »

Les symptômes se multiplient.
Mais la semaine défile et la situation s’aggrave.

Pascal Ouallet, désemparé confie :

J’ai l’impression de cuire dans un micro-ondes

Mon rythme cardiaque a fortement augmenté, mes bras, mes mains, mais aussi mes jambes et mes orteils se sont mis à trembler. J’ai commencé à avoir des frissons, des vertiges et des sensations de brûlures dans l’ensemble des membres. J’ai l’impression de cuire dans un micro-ondes. »
« Je n’avais pas de soucis de santé auparavant »
Alors il décide d’appeler les services d’Enedis pour leur faire part de sa situation, en espérant trouver une solution. Mais en vain…

Cet habitant de Saint-Pierre-ès-Champs raconte :

J’ai passé un premier appel au médiateur le 4 août, sans avoir de réponses… »

Il ajoute :

J’essaye de ne pas être à proximité du compteur Linky

À ce jour, la société m’a informé qu’il était possible de faire mesurer l’exposition aux ondes électromagnétiques par l’Agence nationale des fréquences, mais rien de plus concret… Lorsque j’ai demandé s’il était possible de faire enlever le compteur et de remettre l’ancien, la réponse a été négative… »

Des propos qui ont été confirmés par le service communication d’Enedis Picardie :

Ces cas sont extrêmement rares, le retrait du compteur a été réalisé suite à l’ordonnance d’un juge. La majorité des clients ayant réalisé une action en justice à ce sujet ont été déboutés. »

Rendez-vous chez un neurologue
Ne sachant plus quoi faire, Pascal Ouallet, essaye, le plus possible, de ne pas être à proximité du compteur, mais cela reste compliqué.

Il explique :

Je n’avais pas de soucis de santé auparavant.

Il est installé dans une pièce entre mon salon et ma cuisine, des endroits où l’on passe beaucoup de temps. »
Alors pour tenter d’atténuer les effets des ondes, il a entouré l’appareil avec du carton et du papier d’aluminium, sans réels amélioration.

Afin de faire constater ses symptômes, il s’est rendu chez son médecin généraliste, qui l’a redirigé vers un neurologue afin de réaliser des examens. Pascal Ouallet espère avoir des réponses suite à ce rendez-vous et tient à préciser :

« Je n’avais pas de soucis de santé auparavant. »

« Conduire sur quelques kilomètres c’est compliqué »
Après quelques semaines de repos, reprendre le travail ? Ce n’est pas envisageable …

Ce Champétrusien précise :

Je suis en arrêt jusqu’à la fin du mois de septembre en attendant la suite des examens. Ne serait-ce que de conduire sur quelques kilomètres c’est très compliqué et dangereux. Je ne suis pas sûr d’avoir les bons réflexes… »

Porter plainte ?

Sans réels retours de la part des services d’Enedis, il leur a envoyé un courrier en recommandé avec accusé de réception le 19 août pour exposer sa situation. En attendant, Pascal Ouallet continue de se documenter afin de trouver une issue. Porter plainte ?

Si c’est la seule solution pour que l’affaire avance et que je puisse retrouver une vie normale, alors oui je le ferais. »

Lire l’article complet sur actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
Commentaires récents