Deux Sèvres, Niort: Les anti-Linky devant l'hôtel de ville

Deux Sèvres, Niort: Les anti-Linky devant l’hôtel de ville

Les opposants au compteur Linky se mobilisent dans l’espoir de faire stopper son déploiement. Hier, ils étaient au bord du conseil municipal…

Une soixantaine de Niortais s’est rassemblée hier devant l’hôtel de ville pour protester contre le déploiement par ErDF du nouveau compteur électrique Linky. Dans le rang, face à une banderole déclarant « Linky Non : ni à l’école, ni à la maison », des représentants du Front de Gauche, d’EELV, de la Ligue des Droits de l’Homme, du réseau Sortir du Nucléaire…

« A Niort, 6.000 compteurs ont déjà été posés, un peu partout dans la ville », affirme Patricia Véniel, porte-parole à Niort du collectif anti-Linky.

Déploiement

« Leur stratégie de déploiement est bien établie : ils commencent par remplacer les compteurs facilement accessibles, ceux qui ne nécessitent pas que des propriétaires les laissent entrer. Pour l’instant, ils ont posé des compteurs dans les logements collectifs. » « Ce qui suppose qu’un bailleur social comme Habitat Sud-Deux-Sèvres a donné son accord », ajoute un opposant.
Ce que le collectif reproche à ERDF ? « Dépenser entre 5 et 7 milliards d’euros pour fabriquer et poser des compteurs dont la durée de vie n’est que de quinze ans… alors que nos compteurs actuels fonctionnent très bien. A un moment où l’on demande à tout le monde de faire des économies, cette dépense n’est pas raisonnable. »
« Et il y a surtout la question de santé publique puisque ces compteurs émettent des radio-fréquences. Et nous savons aussi que ces compteurs vont s’accompagner de l’installation à hauteur de d’homme de 700.000 concentrateurs. Nous aimerions qu’ErDF nous dise combien et où ces concentrateurs vont être installés à Niort. »
Et la porte-parole du collectif anti-Linky de demander à Jérôme Baloge qu’il fasse stopper immédiatement le déploiement de ces compteurs.

Question écrite

Les manifestants se sont ensuite rendus sur la mezzanine qui surplombe la salle conseil municipal… pour écouter la réponse de la municipalité à la question écrite formulée à propos de Linky par le Front de Gauche (*).
Déçus, ils ont appris que la réponse ne serait lue qu’en toute fin de conseil (lire ci-dessous).

(*) Les élus Front de Gauche ont notamment demandé : « Les établissements accueillant des enfants en bas âges (crèches, maternelles) vont être équipés. Or, selon la loi Abeille, le wifi est interdit dans les établissements accueillant des enfants de moins de 3 ans. le principe de précaution ne devrait-il pas s’appliquer dans ce cas précis ? »

Le collectif anti-Linky fait circuler une pétition et des tracts. Ils ont prévu d’être présents ce samedi matin sur le parvis des halles.

Contacter le collectif par mail à collectif79contrelinky@gmail.com

Source: http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2016/03/08/Les-anti-Linky-devant-l-hotel-de-ville-2646161

1 Commentaire

  • Bonjour,
    Je viens vous signaler, si cela n’a pas déjà été fait, qu’un compteur Linky a pris feu au N° 44 rue des Equarts. Le feu c’est déclaré il une semaine vers 5h30 et les habitants de la maison ont dû être évacués. Actuellement et après avoir « visité » différents hôtels ils sont relogés à Sainte Néomaye. Les travaux devraient durer plus de 2 mois ce qui est très confortable quand ces personnes de plus de 70 ans et dont l’une d’elle est atteinte d’Alzheimer. Le lendemain du sinistre E.R.D.F venait en dépannage afin de « rétablir » l’électricité et, sans doute, détruire certaines preuves.
    Pierre Martini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
Commentaires récents